+1

Actualites

Les taux atteignent leur plus bas niveau historique !

Crédit immobilier : Les taux atteignent leur plus bas niveau historique !

Malgré les fluctuations constatées au cours des derniers mois, les taux de crédit immobilier retrouvent leur plus bas niveau historique en octobre 2018. Des conditions exceptionnelles dont profitent les primo-accédants pour revenir sur le marché. 

Les taux de crédit immobilier au plus bas depuis 2 ans ! 
Selon le courtier Cafpi, en octobre, les taux des crédits immobiliers atteignent 1,19 % sur 20 ans, soit seulement 0,01 % de plus que le taux historique le plus bas (1,18 %), atteint en octobre 2016. Des taux historiquement bas qui permettent une hausse de l’activité. « Le mois de septembre 2018 a été bien plus dynamique que celui de l’année dernière, souligne Laurent Desmas, Président du Directoire du courtier. Depuis cet été, l’activité est plus importante que l’année dernière à la même période et augure d’une fin d’année supérieure à 2017 ». De plus, avec ces taux bas, le pouvoir d’achat immobilier se porte mieux. « Dans un contexte où les prix de l’immobilier semblent vouloir stagner, les emprunteurs ont compris le bénéfice qu’ils pouvaient tirer du maintien des taux à ce niveau historique », explique Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint du réseau de courtage. « Pour 1 000 € par mois sur 20 ans, ils peuvent emprunter jusqu’à 213 500 €. De quoi réaliser leurs projets immobiliers » ajoute-t-il.


DURÉE D'EMPRUNT    TAUX MOYENS
10 ans                                   1,35 %
15 ans                                   1,25 %
20 ans                                   1,45 %
25 ans                                   1,70 %

Prêt immobilier : les primo-accédants sont bien de retour ! 
Avec ces taux de crédit particulièrement bas (et qui devraient le rester encore pendant quelques mois), les Français empruntent également sur des durées plus longues, au-delà de 20 ans et jusqu’à 30 ans, avec des taux qui restent inférieurs à 2 % hors assurance en moyenne. Une conjoncture favorable dont profitent les primo-accédants pour faire leur retour sur le marché : ils représentent désormais 65 % des emprunteurs immobiliers. « Cette vivacité de la primo-accession prouve que le marché se porte bien. Mais il faut continuer à les soutenir, pour contrer les mesures négatives prises à leur encontre », précise Philippe Taboret. Cette forte présence des primo-accédants bénéficie principalement à l’immobilier ancien, qui représente 84 % des transactions réalisées par les clients primo-accédants. Par ailleurs, « en 2018, le nombre des transactions dans l’ancien devrait être identique à celui de 2017 », indique Philippe Taboret.

Par Vincent Cuzon le 6 Octobre 2018
Source : seloger.com