+1

Actualités

La Caution

La caution

En tant que locataire, vous serez peut être amené à avoir besoin d’une caution (plus communément appelé Garant) pour postuler à un logement. Plusieurs possibilités, souvent méconnues, s’offrent à vous.

 

Caution personne physique :

C’est la solution la plus largement répandue lorsque l’on cherche un garant. Il s’agit de demander à un proche de se porter caution pour vous (attention la plupart du temps le bailleur demandera que la caution soit solidaire et non pas simple : distinction entre ses deux formes sur service-public ).

Ainsi, en cas d’impayés de votre part, le propriétaire peut alors se retourner contre votre garant afin de lui demander de verser les loyers à votre place. Notez que pour être accepté, votre garant doit justifier d’un certain niveau de revenus, qui doivent être suffisants pour compenser les loyers impayés le cas échéant.

La caution ne supporte pas uniquement les impayés de loyers mais également les charges, ainsi que les éventuels intérêts mis à la charge du locataire pour paiement tardif des dettes locatives, et les frais de remise en état du logement dégradé.

 

Caution personne morale :

Les possibilités sont multiples en ce qui concerne les cautions personne morale, en effet on constate une augmentation de l’offre depuis plusieurs années. Voici une liste non exhaustive des organismes proposant cette prestation :

 

Caution bancaire :

Dans ce système, une banque s’engage à se porter caution pour le locataire et à régler le loyer si ce dernier est en défaut. Le cautionnement peut être simple ou solidaire.

Il s’agit d’un contrat écrit, rédigé lors de la location du bien, entre un organisme bancaire et le futur locataire.

Celui-ci doit alors verser une somme correspondant à plusieurs mois de loyers, sur un compte bloqué.

En cas d’impayé, le bailleur demandera alors le déblocage des fonds afin d’être dédommagé.

Attention cependant, des frais seront à prévoir : frais bancaires au titre de la mise en place et de la conservation des sommes bloqués (frais de gestions).

 

Bon à savoir : Vous êtes intérimaire et vous êtes en mission au moment de votre recherche de logement (ou dans les 30 jours prochains) ? Vous avez réalisé 414 heures d’intérim sur les 12 derniers mois ? 

Vous êtes éligible aux services proposés par le FASTT